12010510.gif
©Marc Brasseur montage ©JVA

Les hommages à JDD

Déjà un an que vous êtes parti Patron

Myosotis-Signification.jpg
Nouveau-29.gif

« À nous qui avons eu le privilège de connaître cet être lumière. Jacques ne nous laisse pas orphelins démunis, mais héritiers de ses principes de vie : la générosité, la totale liberté de penser, l’interdisciplinarité, le pluriculturalisme. À nous qui le connaissions, à celles et ceux qui le découvrent, de les adapter aux temps modernes, (où ils sont plus que nécessaires), de nous saisir du flambeau que nous tend Jacques et de le transmettre à notre tour. »   Claudia Ritter  (Extrait de L'Article de Véronique Bergen)

  • Facebook
 L'info culturelle de 7h30 Je vais promener ma truffe, Jacques De Decker, Claudia Ritter / François De Coninck, Prendre l’image au mot
index.png
Hommage à Jacques De Decker, Je vais proInterview de Claudia Ritter par Pascal Goffaux, RTBf/Musique 3, 12.04.21
00:00 / 14:16
JACQUES DE DECKER Je vais promener ma truffe Éditions Marot illustration Vadot
Hommage : ainsi vivait Jacques De Decker
LE SOIR
 

Jacques De Decker Théâtre Édition établie par Paul Emond 

Jacques De Decker Théâtre Edition établie par Paul Emond
Jacques De Decker Théâtre Edition établie par Paul Emond 1-04-22 at 17.09.33-1.
ARLLFB

Paul Emond - "Le Théâtre de Jacques De Decker et ses références"

maelstrÖm Editions

Suzanne à la pomme 2020 Jacques De Decker

mis en image par Maja Polackova  2020

Suzanne à la pomme Jacques De Decker mis en image par Maja Polacova
tourner les pages
Suzanne à la pomme Jacques De Decker
La dernière histoire de Jacques De Decker Jean-Claude Vantroyen
LE SOIR

Histoires de tableaux (2005) nouvelles - Éditeur : CFC-Editions Suzanne à la pomme Jacques De Decker +  Abraham et la femme adultère Paul Emond

suzanne008.jpg
suzanne009.jpg
suzanne010.jpg
suzanne011.jpg

Histoires de tableaux Traduit en roumain (2006) : Povestiri cu tablouri "Suzanne si marul" Jacques De Decker + Avraam și femeia adulteră Paul Emond

 
L'article est un nouveau mensuel littéraire belge qui ne comporte qu'un seul article de 5000 mots.
Un article de Véronique Bergen   novembre 2020
Hugues Hausman (Illustration)
Jacques De Decker : L'immortel de l'Académie royale de Belgique

Jacques De Decker possède l’insigne puissance d’être encore présent dans son absence. Présent par l’œuvre qu’il nous lègue, par les analyses, les outils de compréhension et de combat qu’il nous a transmis. Mais pas seulement. Il est certains morts que la mort n’arrive pas à ravir. Qui demeurent aussi prégnants parmi nous, aussi visibles, tangibles que durant leur existence.

 Jacques appartient à ce clan d’initiés.

Pourtant, son évocation éveille la douleur de la perte d’un être immense, la perte d’une amitié, d’une complicité. Une perte qui nous laisse orphelins. Inconsolables. Elle se brise aussi sur la tonalité de la nostalgie. Nostalgie du « jamais plus », nostalgie de la pièce qu’il projetait sur Évariste Galois, de la biographie de Brecht qu’il ne nous livrera jamais. On se raccroche à ses romans, La Grande roue, Parades amoureuses, Le Ventre de la baleine, à son livret d’opéra Frühlings Erwachen, inspiré par Wedekind, sur une musique de Benoît Mernier, on porte à ses yeux, à ses lèvres ses recueils de nouvelles, Lettres de mon auto, Tu n’as rien vu à Waterloo, Histoires de tableaux, Modèles réduits, on danse en lisant ses pièces, Jeu d’intérieur, Épiphanies, Fenêtre sur couple, Fitness, Petit matin, grand soir, Le Magnolia ou le Veau-de-ville et le Veau-des-champs…, on rêve à la biographie de Jacques en retraversant ses biographies d’Ibsen, de Wagner, son essai Les Philosophes amateurs, son opus sur les poésies de Brecht, on entend le timbre, le grain de sa voix, son rire à chaque page, on se dit qu’il va surgir à la fin du chapitre, que, facétieux, il nous a joué un tour de saltimbanque, on pense qu’il a peut-être désiré rejoindre son frère Armand mort un an auparavant, le 12 juin 2019, oui, un 12 comme lui, on écoute la musique qu’il nous laisse, une musique de mots imprégnée par la vie de celui que je vois comme un des rares êtres oasis.

Un être auprès de qui on se désaltère. Un « incurable rêveur de lumière » comme l’écrit magnifiquement Jacques Crickillon dans le recueil L’autre Grand Jacques.

Quo vadis ? Où vas-tu, Jacques ?

 

Hommage à Jacques DE DECKER, donné à la librairie Le Chapitre XII le dimanche 4 octobre 2020

Monique Toussaint & Albert-André Lheureux

Captation par Léo OUZEGDOUH : leo.ouzegdouh@mail.be

Présentation : Monique Toussaint

"La jeunesse de Jacques", par Albert-André LHEUREUX

​ "Jacques journaliste", par Colette BRAEKMANN et Catherine FERRANT

"Jacques et la revue "Marginales"", par Vincent ENGEL 

"L'homme Jacques DE DECKER", par Jean-Philippe TOUSSAINT

​ "Jacques et l'Académie", par Yves NAMUR

​ "Jacques et l'autre Académie", par François DE CALLATAY

​ "Jacques et la traduction", par Françoise WUILMART

  "Jacques romancier", texte par Philippe REMY-WILKIN, lectures par Delphine ROY et Christophe JACCARD 

"Jacques et la Maison Béjart", par Michel ROBERT, et la compagnie BAEJJAHN

​ "Jacques dramaturge", par Julien-Paul REMY, et extrait de "Petit matin, Grand soir" par Delphine ROY et Christophe JACCARD 

"Le mot de la fin", par Claudia RITTER

Dessin Roland Breuker

Il y a un an, Jacques De Decker nous quittait. Durant cette année, nous avons pu mesurer l’immense affection qui le liait et le lie toujours à une multitude d’hommes et de femmes, jeunes et moins jeunes. La revue Marginales, une de ses œuvres, se poursuit et se réinventera ; deux volumes d’hommages touchants, pour rire et pleurer, pour réfléchir et méditer, ont été publiés, et restent disponibles chez vos libraires pour celles et ceux qui voudraient, en ce jour et durant ceux qui viennent, prolonger la mémoire et saluer l’ami disparu.   Revue Marginales

l autre grand jacques.jpg
Marginales 305 Automne-hiver 2020

Réédition L'Autre Grand Jacques Collection "Périples" Editions Labor  1995  illustration couverture dessin de Luc De Decker

Marginales 306 Printemps 2021
Marginales 306 Printemps 2021

Salut l'Acrobate Hommage à Jacques De Decker n°306 printemps 2021 Photo de couverture Claudia Ritter

 
Le Vif L'Express

  C'est beau comme 

    Les lumières de Jacques De Decker 

Article signé Thierry Fiorilli

Le Vif L'Express  n° 17 29 avril 2021
  C'est beau comme  Les lumières de Jacques De Decker  Thierry Fiorilli
C'est beau comme      Les lumières de Jacques De Decker   Article signé Thierry Fiorilli
C'est beau comme les lumières de Jacquestexte Thierry Fiorilli
00:00 / 03:13
index.png
Libre Culture

  L'homme qui aimait promener sa truffe 

La Libre Belgique 12 mai 2021
L'homme qui aimait promener sa truffe Guy Duplat
L'homme qui aimait promener sa truffe Guy Duplat
L'homme qui aimait promener sa truffe Guy Duplat

Guy Duplat 12 mai 2021

L'homme qui aimait promener sa truffe Guy Duplat
Bibliothèque des Riches Claires Bruxelles

« La traversée des frontières » Une soirée de la Bibliothèque des Riches Claires en hommage à Jacques De Decker  Le mardi 7 septembre 2021

Un hommage à Jacques De Decker, par Jean Jauniaux, Éric De Straecke, Yves Namur, Elise Bussière, Richard Miller, François-Xavier Lavenne, Jacques Franck, Françoise Roberts-Jones, Yvon Lammens.

2021 Hommage à J_edited.jpg
Capture d’écran (80).png

Wallonie-Brüssel-Ostbelgien in Deutschland / Wallonie-Bruxelles-Est de la Belgique en Allemagne

logo-Boucle-WBI-AWEX-DG_0.gif

Interview zum 1. Todestag von Jacques De Decker/Interview à l'occasion du 1er anniversaire de la mort de Jacques De Decker

17/06/2021

Je vais promener ma truffe….mit diesem Satz verabschiedete sich Jacques De Decker, wenn er aufbrach zu seinen berühmten Spaziergängen durch Brüssel.Im Gespräch mit seiner Ehefrau Claudia Ritter-De Decker erfahren wir mehr über diesen außergewöhnlichen Mann und über das gleichnamige Buch, das anlässlich seines ersten Todestages erschienen ist. Mitgewirkt haben 200 Künstler aus allen erdenklichen Sparten, Freunde und Kollegen. Es entstanden Textbeiträge in sechs Sprachen.

Un homme multiple, so lautet die mit einem Augenzwinkern in der Titelillustration des Buches verwendete Bezeichnung für den Autor, Theatermann, Poeten, Regisseur, Kritiker, Librettisten und Sohn eines Malers, der 1945 in Brüssel geboren wurde und am 12. April 2020 dortselbst verstarb.

Jacques De Decker war Vorbild und Inspiration für viele Menschen, seine Offenheit beispiellos. Zeugnis hiervon geben die Texte von Schriftstellern wie Amélie Nothomb, Jean-Philippe Toussaint, Geert van Istendael, Stefan Hertmans, Manfred Flügge oder Amin Maalouff, sowie von zahlreichen Schauspielern, Regisseuren, Musikern, Malern und Journalisten. Die Fotografien im Buch stammen von dem Brüsseler/Berliner Fotografen Eddie Bonesire.

Seine Liebe zur deutschen Sprache und zur Kultur dieses Sprachraums führte Jacques De Decker zu Brecht und Wagner, Leidenschaften, die sich für ihn keinesfalls ausschlossen. So verwundert es nicht, dass er mit Freude einen Teil seiner persönlichen Bibliothek der Universitätsbibliothek Paderborn im Kontext mit dem dortigen Belgienzentrum BELZ schenkte. Dort wird die Sammlung den Studierenden aus ganz Deutschland zur Verfügung stehen. Das Foto zeigt ihn übrigens bei der Einweihung der dortigen Belgien-Leselounge 2019.

Er war immer auf der Suche nach neuen Inspirationen, ein Wanderer zwischen den Kulturen, den Sprachen und den Künsten, vielseitig, talentiert, interessiert, lauschend, nie mahnend, begeisterungsfähig und tolerant. So haben wir, und so haben viele Menschen Jacques De Decker erlebt. Mit ganz persönlichen Erinnerungen zeichnen jede Autorin und jeder Autor mit an dem Bild, das von Jacques De Decker für immer in Erinnerung bleiben wird.

Je vais me promener ma truffe.... C'est par cette phrase que Jacques De Decker a fait ses adieux lorsqu'il s'est mis en route pour ses fameuses promenades à travers Bruxelles.En conversation avec son épouse Claudia Ritter-De Decker, on en apprend plus sur cet homme extraordinaire et sur le livre du même nom, qui a été publié à l'occasion du premier anniversaire de sa mort. 200 artistes de toutes les disciplines imaginables, amis et collègues ont participé. Les contributions textuelles ont été créées en six langues.Un homme multiple est le nom utilisé avec un clin d'œil dans l'illustration du titre du livre pour l'auteur, homme de théâtre, poète, metteur en scène, critique, librettiste et fils d'un peintre né à Bruxelles en 1945 et y décédé le 12 avril, 2020.
Jacques De Decker était un modèle et une inspiration pour de nombreuses personnes, son ouverture d'esprit sans précédent. Les textes d'écrivains comme Amélie Nothomb, Jean-Philippe Toussaint, Geert van Istendael, Stefan Hertmans, Manfred Flügge et Amin Maalouff, ainsi que de nombreux acteurs, réalisateurs, musiciens, peintres et journalistes en témoignent. Les photographies du livre sont du photographe bruxellois / berlinois Eddie Bonesire.
Son amour pour la langue allemande et la culture de cette aire linguistique ont conduit Jacques De Decker vers Brecht et Wagner, passions qui ne s'excluaient nullement pour lui. Il n'est donc pas surprenant qu'il ait été heureux de faire don d'une partie de sa bibliothèque personnelle à la Bibliothèque universitaire de Paderborn en lien avec le Centre BELZ Belgique là-bas. Là, la collection sera disponible pour les étudiants de toute l'Allemagne. La photo le montre lors de l'inauguration du salon de lecture belge en 2019.Il était toujours à la recherche de nouvelles inspirations, vagabond entre les cultures, les langues et les arts, polyvalent, talentueux, intéressé, à l'écoute, jamais averti, enthousiaste et tolérant. C'est ainsi que nous, et c'est ainsi que beaucoup de personnes ont vécu Jacques De Decker. Chaque auteur s'inspire de l'image dont Jacques De Decker se souviendra à jamais avec des souvenirs très personnels.
JACQUES DE DECKER Je vais promener ma truffe Éditions Marot illustration Vadot
Langue allemande
Langue allemande

03 septembre 2021

Laurent DEHOSSAY continue à voyager sur la ligne du temps pour analyser les grandes étapes qui ont mené au monde d’aujourd’hui. L’histoire se raconte aussi par les archives, sur les traces des événements et des acteurs clés qui ont façonné le vingtième siècle. Apprendre et comprendre par le passé.  

index.png
Un Jour dans l'Histoire - Invité Hommage à Jacques de DeckerJacques De Decker
00:00 / 35:18

Œuvres citées dans l'émission 

Les Philosophes amateurs Jacques De Decker
Les Philosophes amateurs Jacques De Decker
Modèles réduits Jacques De Decker
le-soir.jpg
Le Soir
Passa porta

Jacques De Decker est décédé le 12 avril 2020. En plein confinement. Ses amis n’ont pas pu lui rendre un véritable hommage. L’écrivain, l’homme de théâtre, l’observateur littéraire connu et respecté partout en Europe, le secrétaire perpétuel de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, l’ancien journaliste du Soir, l’administrateur de Passa Porta méritait davantage. C’est ce qu’on s’est dit à Passa Porta. Mais pour la maison internationale des littératures de Bruxelles, il ne s’agissait pas de lui organiser un deuxième enterrement, il fallait que cet hommage lui ressemble.

« Il fallait que ce soit durable, qu’il y ait de l’audace et de la curiosité, à l’image de Jacques », explique Adrienne Nizet, codirectrice de Passa Porta. « Et on s’est dit que ce serait génial de créer une Bourse Jacques De Decker pour soutenir de jeunes initiatives. On a lancé l’opération en mars de cette année, on a reçu 25 candidatures. Et le jury a choisi A l’ouest podcast. » « Et cela correspond à trois choses très chères à Jacques : la découverte, le plurilinguisme et la jeunesse », ajoute Claudia Ritter, la veuve de Jacques.

                                                                                                                            Responsable des "Livres du Soir"    Par Jean-Claude Vantroyen  11/11/2021

Le Soir

Portrait d’un grand humaniste

Collège Belgique

C’est sous ce thème générique que le Collège Belgique consacre un cycle de quatre conférences pour évoquer le parcours et l’héritage de Jacques De Decker
Les conférences s’intéresseront à chacun des quatre « points cardinaux », définissant Jacques De Decker : l’écrivain, le journaliste, le militant de l’intérêt général et le passionné d’art.  Jean-Claude Vantroyen 

Mardi 16 novembre 2021 : Jacques De Decker. La littérature comme présence d'esprit

 

Intervenant

Luc Dellisse

         Membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.  Successeur au Fauteuil  de JDD

Mercredi 24 novembre 2021 : Jacques De Decker et le monde des arts

 

Intervenante

Maja Polackova