Webmaster login 
  • Facebook
©2013-2020 Jacques De Decker 

André Delvaux : la musique des images

Conférencier  :  Jacques De Decker    Mardi 21/02/2017

 

 

 

Georges Bernard Shaw et la politique
  Orateur :  Jacques De Decker

 

Mardi 13/09/2016 – 17h00 – Palais provincial de Namur - inscription

 

Pourriez-vous nous dire quelques mots introductifs au sujet de votre conférence du 13 septembre prochain au Palais provincial de Namur qui a pour titre : Georges Bernard Shaw et la politique.

 

Je ne donne pas l’impression d’être un anarchiste patenté, c’est une chose qu’on ne comprend pas toujours chez moi, mais je me considère véritablement comme un intellectuel engagé. L’engagement ne se fait pas à mes yeux dans une direction mais c’est l’engagement perpétuel quelles que soient les questions qui se posent. Je pense que l’art politique, par excellence, c’est le théâtre. Les gens sont rassemblés et on harangue le public. On le voit bien avec Ibsen, dont j’ai édité une biographie, qui est le démarreur du théâtre moderne notamment pour des raisons politiques. Shaw est un rendez-vous absolument obligé quand on a traité Ibsen et Wagner, parce que Shaw a écrit deux essais dans sa vie : The Perfect Wagnerian et The Quintessence of Ibsenism. Alors si on fait un Ibsen et un Wagner, on doit pouvoir faire un Shaw. Ma conférence sera une tentative de suivre pas à pas l’évolution politique de Shaw qui a flirté aussi bien avec le marxisme qu’avec le fascisme anglais. Outre l’usage de l’humour, qui est souverain chez lui, il a été un grand féministe enragé, engagement paradoxal car il n’a jamais vraiment vécu avec une femme. Il est totalement imprégné du fait qu’avec le théâtre il disposait d’un instrument de prise de conscience collective de son temps. Le théâtre est le seul spectacle entre gens vivants sur la scène et dans la salle, une interaction peut donc se produire entre les deux.

 Extrait de " Jacques De Decker écrivain, véritable homme orchestre, une curiosité infinie : un engagement perpétuel !"

                                                                                                                                                        ©Académie Royale de Belgique

 
 

Agnès VARDA De 5 à 7  jeudi 25 février 2016 17h

 

Cours-conférence du Collège Belgique placé sous la responsabilité académique de Jacques De Decker et d’Aïda Kazarian

Mardi 20/10/2015 – 17h00 à 19h00


Cours-conférence : Le poète et le milliardaire : la correspondance Gulbenkian — Saint-John Perse

 

Conférencier : Jacques De Decker

 

Lieu : Palais provincial de Namur

 

 Rubens diplomate             Jacques De Decker   24/09/2014

 

Rubens, peintre de génie, tout le monde le connaît. Mais sait-on qu'il était aussi diplomate des archiducs Albert et Isabelle sur la scène européenne ?

 

Rembrandt et la Bible          Jacques De Decker  12 novembre 2013

Théâtre et politique : le cas Brecht           Jacques De Decker  

Théâtre et politique : le cas Brecht - Vers l'audio

Wagner et les révolutions       Exposé de Jacques De Decker 24/04/2012